Pascale Bouhénic

Pascale Bouhénic

Pascale Bouhénic est une écrivaine française, réalisatrice de documentaires sur l'art et la littérature, née le 1ᵉʳ mai 1963 à Asnières-sur-Seine. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme.

en savoir plus...

Films de Pascale Bouhénic

17 Films
Hubert Damisch, in absentia

Hubert Damisch, in absentia

Une table ronde vue de haut regarde les spectateurs comme un œil. C’est là, à l’aide de quelques cartes postales, des reproductions d’œuvres, que dix figures du monde de l’art évoquent, à tour de rôle, le parcours d’Hubert Damisch, philosophe, théoricien et historien de l’art, né en 1928, mort en 2017.

Thierry de Duve, un message, une adresse

Thierry de Duve, un message, une adresse

Thierry de Duve invite à réfléchir à une « scénographie de l’adresse » : à la façon dont un tableau se présente aux yeux du spectateur, aux moyens dont il dispose pour attirer son regard, mais aussi aux liens qui unissent le spectateur à l’œuvre observée – autant de questions essentielles à l’art.

Carlo Ginzburg, tout m’intéresse là-bas

Carlo Ginzburg, tout m’intéresse là-bas

L’historien Carlo Ginzburg, inventeur de la microhistoire, explore avec une dizaine d’images, les liens étroits qu’il entretient depuis son plus jeune âge avec l’art. Et comment, devenu le grand historien que l’on sait, il n’a eu de cesse de revenir encore et toujours à l’histoire de l’art.

Philippe-Alain Michaud, le réel traversé par la fiction

Philippe-Alain Michaud, le réel traversé par la fiction

Être à Venise et y voir l’architecture de New York, percevoir dans un tableau du Tintoret la naissance des images animées, regarder le burlesque Cretinetti comme l’ancêtre du montage – autant de glissements, de déplacements, et de percutants télescopages que propose Philippe-Alain Michaud dans ce film qui lui est consacré.

Gérard Wajcman, si on est narcisse ou jonquille

Gérard Wajcman, si on est narcisse ou jonquille

Avec Gérard Wajcman, psychanalyste et directeur du Centre d’étude d’histoire et de théorie du regard, la question de l’histoire de l’art se déplace et se concentre vers celle du regard. De la question du regard à celle de l’objet, de la nature morte à la question de la chute, il s’agira tout autant de regarder des œuvres que de comprendre comment elles nous regardent.

Jean-Paul Demoule, un grain de raison dans une amphore

Jean-Paul Demoule, un grain de raison dans une amphore

Les images qui jalonnent le parcours de Jean-Paul Demoule, archéologue protohistorien, ont un caractère énigmatique. Trouvés sur un site bulgare, en Egypte ou en France, ces objets lointains racontent fragmentairement l’histoire de notre humanité et l’émergence de l’art.

Un œil, une histoire Vol.1

Un œil, une histoire Vol.1

Comment les historiens de l’art regardent-ils les tableaux ? Comment comprennent-ils les artistes ? Comment organisent-ils les époques ? Neuf portraits d’un historien de l’art qui expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Un œil, une histoire Vol.2

Un œil, une histoire Vol.2

Comment les historiens de l’art regardent-ils les tableaux ? Comment comprennent-ils les artistes ? Comment organisent-ils les époques ? Neuf portraits d’un historien de l’art qui expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail.

Laurence Bertrand Dorléac, une passion spéciale

Laurence Bertrand Dorléac, une passion spéciale

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Laurence Bertrand Dorléac expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Roland Recht, la cathédrale et le papillon

Roland Recht, la cathédrale et le papillon

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Roland Recht expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Svetlana Alpers, distance et étrangeté

Svetlana Alpers, distance et étrangeté

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Svetlana Alpers expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Michael Fried, In Love with Diderot

Michael Fried, In Love with Diderot

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Michael Fried expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Victor Stoichita, L’image super-langage

Victor Stoichita, L’image super-langage

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Victor Stoichita expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Michel Thévoz, Hélium, hydrogène et histoire de l’art

Michel Thévoz, Hélium, hydrogène et histoire de l’art

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Michel Thévoz expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Rosalind Krauss, Une moderniste, une vraie

Rosalind Krauss, Une moderniste, une vraie

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Rosalind Krauss expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Gilles Tiberghien, Extension du domaine de l’art

Gilles Tiberghien, Extension du domaine de l’art

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Gilles Tiberghien expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Georges Didi-Huberman, 12 images pour le meilleur et pour le pire

Georges Didi-Huberman, 12 images pour le meilleur et pour le pire

Comment les historiens de l’art travaillent-ils ? Georges Didi-Huberman expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.