Catalogue Arts, Cinéma et Spectacles

Films 61 à 80 sur 1185
Contre le Mauvais Œil

Contre le Mauvais Œil

L'Hôpital Ephémère, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, fut, pendant les années quatre-vingt-dix, un carrefour de cultures et de pratiques artistiques où se réunissait une jeune garde parisienne.

Tricolarum

Tricolarum

Voyage en taxi parisien.
C’est l’été, il fait chaud. Une femme, photographe, la quarantaine se retrouve seule à Paris.
Son mari et sa fille de 11 ans sont partis en vacances en Sicile. Elle se sent libre et peut travailler sur son projet, les chauffeurs de taxis parisiens.

Leonardo da Vinci

Leonardo da Vinci

Le film révèle la grandeur du maître italien et les multiples facettes d’un génie qui a exploré les champs de l’architecture, l’ingénierie, la peinture, la poésie, la science et la musique.
Lauro Venturi, héritier d’une dynastie d’éminents historiens de l’art, et Luciano Emmer, pionnier du film d’art, ont réuni les meilleurs spécialistes de leur époque pour évoquer, en images, la vie et l’œuvre de Leonardo da Vinci.

J’aime pas Proust

J’aime pas Proust

Encore aujourd’hui, Marcel Proust est l’un des écrivains les plus vénérés au monde. Il symbolise à lui seul la littérature française. Mais voilà : à cause de ses phrases si longues, ses descriptions interminables, ses digressions incessantes, bon nombre de ses lecteurs n’ont jamais pu dépasser le premier chapitre de n’importe lequel de ses livres.

De la plage à la page

De la plage à la page

Le Havre. Une lumière du jour blanche et albugineuse. Des trottoirs qui s’absentent.
La mer qui autorise tous les espoirs. L’air salé qui nettoie le corps… Le Havre, ce sont ses écrivains qui en parlent le mieux : Maylis de Kerangal, Benoit Duteurtre, François Vallejo, Christophe Ono-dit-Biot, Philippe Huet, Guillaume Le Touze, Linda Lê.

Together

Together

Together suit un couple – modernes Laurel et Hardy –, sourds-muets qui ne sont absolument pas conscients que leur différence agace le monde. Ils ne remarquent pas les jeunes filles au pub qui voudraient flirter, ils interrompent sans s’en rendre compte un jeu d’enfants dans la rue… Tout comme les spectateurs, ces personnages vivent dans une bulle : ils ne voient pas le monde tel qu’il est véritablement.

Momma Don't Allow

Momma Don't Allow

Les adolescents s’adonnent ici au jazz traditionnel. La jeunesse ouvrière danse sur les rythmes jazz, annonçant l'émergence de la culture pop des années 60.

We Are the Lambeth Boys

We Are the Lambeth Boys

Le film observe les activités d'un groupe de jeunes de Lambeth, banlieue populaire de Londres, durant son week-end.
We Are the Lambeth Boys est un des films représentatifs du mouvement Free Cinema qui se définit avant tout comme une vision nouvelle du métier de cinéaste tranchant avec l’orthodoxie conservatrice du cinéma dominant.

Tomorrow's Saturday

Tomorrow's Saturday

Dieu merci, demain c’est samedi ! Tel est le slogan de ce film. Grigsby laisse l'image naturaliste de ses personnages parler d'elle-même pour raconter une soirée d’été à Blackburn, cité de l’industrie textile.

Nice Time

Nice Time

Nice Time, c'est la fièvre du samedi soir à Picadilly Circus.
Le film réside essentiellement en jeux de regards qui cherchent à capter tout ce qu'il y a à voir. Il témoigne à merveille de la sur-stimulation sensorielle propre à la vie urbaine, surtout la nuit. Dans la tradition du "candid eye", la caméra, avec une longue focale, saisit tout ce qu'elle peut, avec une prédilection pour les regards et les gestes d'amour.

One Potato, Two Potato

One Potato, Two Potato

Ce film présente des jeux d’extérieur traditionnels. Son réalisateur, Leslie Daiken, dut apprécier cette première et dernière incursion dans le mode cinématographique, car son film, magnifiquement tourné, génère des images fraîches et spontanées de jeunes Londoniens jouant sur leur "territoire" : rues et terrain vagues, d’anciens sites bombardés.

Food for a Blush

Food for a Blush

Le tournage de ce court-métrage d’Elisabeth Russel dura de 1955 à 1959. S’il ne pressente pas à première vue les caractéristiques du "Free Cinema", il partage sa prédilection pour les "scènes de rue". C’est moins un documentaire qu’un film expérimental échevelé, dans un style inconnu du cinéma anglais jusqu’aux années 60.

The Singing Street

The Singing Street

Jeux d’enfants filmés dans les rues d’Edinburgh accompagnés des chants d’enfant traditionnels.

O Dreamland

O Dreamland

O Dreamland manifeste le dégoût de Anderson pour la vulgarité bruyante de la fête foraine Dreamland de Margate. Un montage soigné d’images et de sons naturels qui rappelle les attractions minables comme les scande le faux marin et son moqueur rire mécanique. Inéluctablement, la caméra, candide et impitoyable, reflète la condescendance de la classe moyenne sur la classe ouvrière et les représente alternativement comme les objets ou les complices de leur exploitation.

Small is Beautiful

Small is Beautiful

Le Free Cinema se définit avant tout comme une vision nouvelle du métier de cinéaste tranchant avec l’orthodoxie conservatrice du cinéma dominant. Documentaires en partie produits grâce au bfi Experimental Fund, ces films racontent en toute liberté l’histoire des petites gens, leur quotidien, leurs loisirs et leur désarroi.

Divertissement espagnol

Divertissement espagnol

Avec leur troupe espagnole, Miralda et Juanito Garcia exécutent des danses de leur pays adaptées aux paysages, des danses spécifiques de chaque province espagnole.

L'aventure des Fresques

L'aventure des Fresques

La Grotte Chauvet en Ardèche - Pompéi - La Basilique Saint-François d’Assise en Italie
Dans les trois lieux explorés, les fresques nous invitent à découvrir la vie et les mythes des hommes qui les ont créées: Les peintures murales des hommes de l’âge de pierre dans la Grotte Chauvet en Ardèche sont considérées comme le premier chef d’œuvre de l’humanité.

Chapelles du pouvoir

Chapelles du pouvoir

Dans l’architecture de La Cathédrale d’Aix-la-Chapelle et de la Chapelle Palatine en Sicile, les symboles du pouvoir de Charlemagne et de Roger II, premier roi normand de Sicile, jouent un rôle majeur : même si leurs stratégies pour s’affirmer comme souverains sont différentes, ils ne choisissent que les matériaux les plus nobles et les techniques les plus complexes de leur époque pour construire leurs églises, dans une obsession de grandeur.

Églises de lumière

Églises de lumière

La lumière naturelle est l’un des éléments les plus importants de toute conception architecturale. Elle modèle les surfaces, crée des contrastes, guide le regard dans l’espace…
Dans l’architecture religieuse, la lumière tient également un rôle symbolique et permet d’entrer en contact avec le sacré. Trois lieux illustrent ce principe de manière exemplaire : la Basilique romane de Vézelay, la cathédrale de Metz, chef d’œuvre gothique, et la chapelle Notre Dame du Haut à Ronchamp, conçue par l’architecte Le Corbusier.

Nobles jardins

Nobles jardins

Le château de Fontainebleau et la cité palatiale de l’Alhambra : deux sites splendides que tout oppose et pourtant reliés par le même élément : l’eau. C’est en domestiquant l’eau et la nature dans leurs jardins que les monarques de ces lieux ont mis en scène leur pouvoir.