Catalogue Société : Travail et social commençant par la lettre “L”

Films 61 à 73 sur 73
La casa à la rue

La casa à la rue

À la manière d’un carnet de notes et d’images tenu entre 2000 et 2006 ce film témoigne des dérives à travers Strasbourg de groupes de demandeurs d’asile.

Les Hermites

Les Hermites

Un centre d'hébergement d'urgence dans la banlieue sud de Paris.
Une douzaine d'hommes de tout horizon, solitaires, les rebuts de la société, vivent le temps d'un hiver dans une petite cité provisoire. Je les ai appelés “les hermites”.

La vie continue

La vie continue

Au début du 20e siècle, par nécessité, des paysans valaisans sont devenus ouvriers d'usine tout en conservant leur terre.
En 1986, en pleine crise de l'aluminium, des ouvriers de l'usine Alusuisse de Chippis, toutes générations confondues évoquent la grève de 1917, la visite des Nazis durant la seconde guerre mondiale, la vente de matériel à l'Irak en Guerre.
Ils relatent aussi la grève de 1954 qui marque la fin des salaires "fixés au pifomètre".

Les travailleu(r)ses du sexe

Les travailleu(r)ses du sexe

En France, depuis la loi Sarkozy de 2003, des femmes et des hommes revendiquent le droit de pouvoir louer librement leur corps alors même que l’économie de marché utilise une pseudo libération sexuelle pour justifier la légalisation de la marchandisation de l’intime.

La parenthèse

La parenthèse

La découverte d’un univers souvent médiatisé mais en réalité méconnu : les communautés Emmaüs et leurs compagnons. Que savons-nous de l’homme qui se cache derrière le statut de compagnon ?

L'Yonne Républicaine

L'Yonne Républicaine

C’est en 1945 que l’Yonne Républicaine est créée sur la dépouille du Bourguignon, journal collaborateur. L’ensemble des employés et des journalistes du quotidien déchu n’auront alors de cesse de prouver leur innocence et iront jusqu’à continuer à mettre en bandeau « Journal issu de la résistance ».

Le dossier textile ou le temps fini

Le dossier textile ou le temps fini

Voici encore quelques années Troyes bourdonnait, Capitale Mondiale de la Bonneterie, disait-on. Aujourd'hui la plupart des anciennes usines abritent des activités du secteur tertiaire ou sont en passe d'être réhabilitées en de luxueux lofts.

L'épreuve de la solidarité

L'épreuve de la solidarité

Ils sont une soixantaine de Smicards à construire et a entretenir des routes pour le compte du groupe Eiffage. Des durs, fiers de leur métier et honteux de leur fiche de paie. Face à une direction qui reste sourde à leurs revendication, les ouvriers tentent avec difficulté de retrouver le chemin d'une solidarité perdue.

Les petites mains

Les petites mains

La déficience et le handicap mental sont-ils solubles dans le travail ?
Ici, à l'institut médico-éducatif, de jeunes pensionnaires apprennent à travailler.
Rétifs, dociles, mutiques, tendres, violents, ils se parfont, ils produisent, ils se soignent, cependant qu'ils rêvent, qu'ils aiment ou se révoltent.

La vie Alstom

La vie Alstom

A l’heure de la mondialisation et des échanges internationaux, le film raconte les relations complexes entre une ville et une usine, vues par ceux qui en sont les acteurs aujourd’hui. Comment depuis un siècle, Alstom entreprise à la pointe de la technologie vit en symbiose avec Belfort.

L'avenir ne tombera pas du Ciel

L'avenir ne tombera pas du Ciel

Jean-Luc Cohen a suivi pendant huit mois Emmanuel Poirier, délégué syndical dans une entreprise du BTP, filiale du groupe Eiffage. Son film met en évidence la structuration d'un secteur où la main d'œuvre est importante : son éclatement, la diversité des statuts et des conditions de travail, la dispersion des ouvriers...

Le lait sur le feu

Le lait sur le feu

Alain Crézé a vu son troupeau entier partir à l’abattage à cause d’un unique cas de vache folle. Il veut quitter le métier de paysan.
C’est moins un coup de tête qu’un ras-le-bol : « avant on nourrissait les gens, aujourd’hui on enrichit l’agroalimentaire ».
Il a 45 ans. Se reconvertir mais pour faire quoi ?

Les Bas-Fonds

Les Bas-Fonds

Une trentaine de sans-abris endossent pour quelques mois des costumes d'acteurs pour jouer les misérables dans la pièce de Maxime Gorki: "Les Bas-fonds".
Un mélange douloureux de misère, d'injustice, de charité et de boue dans lequel se cache un profond amour pour les hommes. De la rue à leur triomphe au Théâtre National de Chaillot.